CAP AVENTURE : Cabinet de conseil et de recrutement

06 18 48 49 30  contact@capaventure.pro

Le "paraître", principal frein à la discussion ?

Le "paraître", principal frein à la discussion ?

 

Le management descendant, viril, stressant, n’a pas la cote. Même s’il reste présent dans nombre d’organisations, on ne s’en glorifie guère, sauf rares exceptions. À l’inverse, le happy management dans l’esprit Silicon Valley a le vent en poupe. Pour améliorer leur marque employeur, nombre d’entreprises s’évertuent à mettre du fundans les conditions de travail (tenues décontractées, baby-foot…). Ce management joyeux est sensé libérer les énergies et notamment la parole, indispensable ingrédient du travail. Pourtant, ces deux formes de management – viril / happy– que tout oppose a priori peuvent dans certaines circonstances se rejoindre dans une forme de « paraître ». En prendre conscience, c’est se donner les moyens de lutter contre le déni de réalité qui représente le principal frein à un dialogue constructif sur les situations de travail.

Le fléau classique du « paraître fort »

Quand la culture du rapport de force fait loi, les difficultés et les tensions sont banalisées, considérées comme la nécessaire rançon à payer pour répondre aux exigences de performance. La moindre plainte ou remise en cause sera balayée par une réaction du type « on n’est pas dans le monde des bisounours ». C’est ce que Christophe Dejours (1) appelle le « cynisme viril », mécanisme collectif de défense visant à faciliter l’acceptation de situations allant à l’encontre des convictions ou des valeurs des…
Source: RH Info

 
Comments

No comments yet.