CAP AVENTURE : Cabinet de conseil et de recrutement

06 18 48 49 30  contact@capaventure.pro

L’impossible sanction de l’incompétence ?

L’impossible sanction de l’incompétence ?

 

Le Responsable d’atelier d’une manufacture au XIXème siècle pouvait compter sur « la crainte du bâton » pour maintenir la discipline ; la règle était la règle et peu se risquait à la critiquer.  Un arrêt de la Cour de cassation de 1866 avait ainsi confirmé l’amende donnée à une salariée qui avait refusé de laisser ses sabots à l’entrée de l’atelier conformément au règlement intérieur, peu importe le froid de l’hiver. Les managers d’aujourd’hui ne comptent plus sur la peur. La sanction disciplinaire est devenue un acte délicat dont les conséquences sur le fautif et sur les équipes sont craintes. On en vient presque à se demander si la crainte a changé de côté ? Est-ce une bonne nouvelle, ou l’erreur opposée ? Les difficultés à sanctionner conduisent elles à privilégier les logiques d’exclusion ?

Une explication à la crainte de sanctionner peut être trouvée dans les protections juridiques mises en place avec la loi du 4 août 1982. Mais, protéger les salariés contre les abus de pouvoir des employeurs n’est pas discutable. La vraie explication est à chercher dans les transformations des modalités de travail qui créent des situations moins accessibles aux sanctions telles qu’elles sont actuellement conçues en droit du travail. Autre temps autres mœurs ? Peut-être faut-il admettre que les sanctions ne sont plus en phase avec les méthodes managériales contemporaines, sauf dans quelques hypothèses de fautes graves ?…
Source: RH Info

 
Comments

No comments yet.