CAP AVENTURE : Cabinet de conseil et de recrutement

06 18 48 49 30  contact@capaventure.pro

RSE et compétences…

RSE et compétences…

RSE et compétences : lame de fond ou écume de mer ?

Pour certaines entités, satisfaire aux principes systémiques de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) ne signifie pas pour autant prendre en compte la « pratique » individuelle dans la construction de la compétence, ni les circonstances dans lesquelles elle s’est fabriquée. Ces entreprises oublient que si l’environnement de la personne ne lui est pas favorable, celle-ci peut se retrouver de facto en situation d’incompétence. Dans ces circonstances, quel est le lien avec la « compétence artefact » du référentiel de compétences, qui fait l’impasse sur les conditions subjectives de son émergence ?

Avec la RSE le manager est devenu chef d’orchestre de la dynamique individuelle

La norme NF ISO 26 000 positionne la Responsabilité Sociétale des Entreprises sur un territoire plus vaste que celui des ressources humaines, celui des rapports d’influence entre les parties prenantes de l’entreprise, internes (ses salariés) et externes (ses partenaires). L’influence de l’action des salariés dépasse le champ traditionnel de leur poste. Implicitement ils changent de statut et prennent la qualité de parties prenantes. Le manager se retrouve de facto à piloter des individus dont la capacité à impacter l’environnement de l’entreprise se situe dans un cadre plus global et pour lequel d’autres modes de management sont requis.

Cette approche s’inscrit dans une dynamique de pensée…
Source: RH Info

 
Comments

No comments yet.