CAP AVENTURE : Cabinet de conseil et de recrutement

06 18 48 49 30  contact@capaventure.pro

Team building et faute

Team building et faute

 

L’organisation d’un team building peut-il constituer une faute grave ?

Engagé le 17 septembre 2001 par la société Airbus en qualité de cadre et chargé au dernier état de la relation contractuelle de diriger l’équipe « Programme Management solutions », M. I… a été licencié pour faute grave par lettre du 18 février 2015 pour des faits ayant eu lieu le 3 décembre 2014.

Plus précisément, la société Airbus a reproché à Monsieur I… d’avoir organisé du 1er au 3 décembre 2014 inclus, pour son équipe, un team booster dont la dernière épreuve consistait à casser tour à tour une bouteille en verre enroulée dans une serviette à l’aide d’un marteau, à déposer le verre brisé sur un morceau de tissu étendu au sol et de faire quelques pas sur le verre ainsi brisé pieds nus.

Tous les participants se sont exécutés sauf Monsieur M… qui est sorti de la salle en larmes, puis raccompagné par la facilitatrice est revenu et a été contraint d’expliquer au groupe qu’il avait décidé de ne pas marcher sur les morceaux de verre.

Le 4 décembre 2014, le médecin du travail a été alerté par Monsieur M… qui lui indiquait avoir très mal vécu cette activité, avoir refusé d’y participer et avoir été obligé de donner les raisons de son refus devant l’assemblée. Ce salarié a également exprimé sa crainte de représailles de son manager sur son bonus annuel.

Le médecin du travail a ensuite exercé son devoir d’alerte en avertissant le RH du secteur car cette activité…
Source: RH Info

 
Comments

No comments yet.