CAP AVENTURE : Cabinet de conseil et de recrutement

06 18 48 49 30  contact@capaventure.pro

Trop perçu et licenciement

Trop perçu et licenciement

Ne pas informer son employeur d’un trop-perçu de salaire peut-il constituer une faute grave ?

Mme B… a été engagée en qualité de vendeuse qualifiée à compter du 1er février 1998 par la société Crémerie Saint Uguzon.

Son contrat de travail a été transféré à la société Crémerie du Plateau à compter du 1er janvier 2012 et elle a été licenciée le 27 novembre 2013 pour faute grave. 

Aux termes de la lettre  son employeur lui reproche les faits suivants : « (… ) En fin d’année 2012, vous avez demandé, avec deux autres collègues, à être payée par virement bancaire, ce que nous avons accepté. Or, à la mise en oeuvre de ce mode de règlement une erreur a été commise et un virement permanent de votre premier salaire a été effectué ainsi que d’un acompte sur le mois suivant. Depuis cette date, vous avez ainsi reçu chaque mois en plus de votre salaire mensuel, le salaire et l’acompte mis en place par virement permanent. Cette erreur a de nouveau été commise au mois de juillet dernier à votre bénéfice mais aussi à celui de vos deux collègues qui l’ont immédiatement signalé. Vous-même avez accepté de rembourser le double salaire perçu au mois d’août 2013, en revanche vous n’avez rien dit pour les mois précédents et ce n’est qu’après vérifications comptables faites début octobre que nous nous sommes rendus compte des salaires payés par erreur. Immédiatement interpellée sur ce point vous avez indiqué que vous ne vous étiez pas rendu compte des sommes qui…
Source: RH Info

 
Comments

No comments yet.