CAP AVENTURE : Cabinet de conseil et de recrutement

06 18 48 49 30  contact@capaventure.pro

Discrimination positive : un paradoxe ?

Discrimination positive : un paradoxe ?

Article co-écrit avec Marie Hénocq

Parler de solutions pour atteindre la diversité en entreprise renvoie très souvent à la notion de “discrimination positive”. Pourtant, celle-ci ne fait pas l’unanimité. Si les anglo-saxons parlent eux de “positive action”, c’est bien le terme de “discrimination positive” que nous avons choisi en France. Mais une discrimination peut-elle réellement être positive ? Est-ce un moyen efficace de lutter contre les discriminations et de favoriser la diversité ?

En France, l’un des principes fondamentaux de la République, est l’Egalité, entendue comme l’égalité des droits : “les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits” (Déclaration des droits de l’Homme) et “la France (…) assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion” (Constitution française). Or, force est de constater que dans les faits, tous les citoyen·nes n’ont pas les mêmes chances, les mêmes opportunités, les mêmes facilités ou difficultés. Les défenseur·euses de la discrimination positive dénoncent ainsi l’hypocrisie des politiques “aveugles” aux différences. Elles et ils considèrent en effet que ces politiques nient l’unicité même des individus en entendant garantir l’égalité par un traitement “égal et uniforme” de chacun·e (Villenave, 2006).

La Discrimination Positive vise à rétablir l’égalité des chances en favorisant les membres d’une minorité ou d’un groupe social défavorisé par “la…
Source: RH Info

 
Comments

No comments yet.