CAP AVENTURE : Cabinet de conseil et de recrutement

06 18 48 49 30  contact@capaventure.pro

Incohérences qui ne mènent nulle part

Incohérences qui ne mènent nulle part

Article polémique pour un début d’année tendu…

Dans son ouvrage In Praise of Idleness, le philosophe Bertrand Russell écrivait : « Les méthodes de production modernes nous ont donné la possibilité de permettre à tous de vivre dans l’aisance et la sécurité. Nous avons choisi, à la place, le surmenage pour les uns et la misère pour les autres; en cela, nous nous sommes montrés bien bêtes, mais il n’y a pas de raison pour persévérer dans notre bêtise indéfiniment ». Il est mort en 1970… et depuis ces 50 dernières années, je n’ai pas vu que nous ayons encore renoncé à notre bêtise, tout au contraire ! Néanmoins le philosophe, dans sa mansuétude, emploie-t-il le terme « indéfiniment »… ce qui nous laisse un espoir de revenir un jour à la raison ! Disons juste que ce n’est pas encore d’actualité.

L’incohérence nait d’un contre-sens

Il ne s’agit malheureusement toujours pas, aujourd’hui, de concevoir ce que doit être le travail et l’environnement économique pour construire le projet humain et social de notre choix ; il s’agit au contraire de « formater » les comportements humains et de tisser un environnement social capable de s’adapter à la réalité économique et si possible… d’y survivre. D’y survivre dans le surmenage ou dans la misère. C’est l’envers de la raison et de l’intelligence, mais c’est ainsi. La conception de l’homme au travail s’en trouve profondément modifiée ; mais il faut bien être conscient que la…
Source: RH Info

 
Comments

No comments yet.